Projets subventionnés

Le programme Seeding Food Innovation a été créé pour catalyser le développement de la recherche transdisciplinaire qui aborde les défis alimentaires et de santé durables qui auront à la fois un impact sur les Canadiens et sont de préoccupation mondiale. Le programme offre des subventions à court terme pouvant atteindre 250 000 dollars à titre de financement de démarrage pour de nouveaux projets de recherche translationnelle.


PROGRAMME DE SUBVENTIONS POUR LES PROJETS D’INNOVATIONS ALIMENTAIRES 2019 SOMMAIRE DES PROJETS RETENUS

Des cultivars de pommes de terre cisgéniques résistant aux changements climatiques et à de multiples maladies grâce à l’édition du génome

Bénéficiaires : Prof. Ajjamada Kushalappa, Dr. Maher Alsahlany and Mr. Andre Gagnon
Description : La production canadienne de pommes de terre représente une valeur à la ferme d’environ un milliard de dollars par an, et cette valeur est beaucoup plus élevée aux États-Unis. Les maladies de la pomme de terre, comme l’alternariose, le mildiou, la gale et le flétrissement, entraînent chaque année des pertes de rendement d’environ 15 %, et jusqu’à 80 % lorsque les conditions météorologiques sont défavorables. De plus, certains agents pathogènes nuisent à l’innocuité des aliments en contaminant les tubercules avec des » Plus d'informations


Vergers intelligents : redéfinir la production et la gestion des arbres fruitiers

Bénéficiaires : John Cline, Andrew Gadsden, Mohammad Biglarbegian, Amanda Green, Haipeng Xie and Andres Hurtado
Description : Nous vivons à une époque où les coûts de production et de main-d’œuvre augmentent, où la main-d’œuvre se fait plus rare, où la concurrence pour des terres arables est de plus en plus féroce et où le climat change. Les questions de commerce mondial et d’insécurité alimentaire nous amènent à réfléchir à la manière dont les Canadiens, et les habitants d’autres pays dépendants de nos aliments produits, se nourriront Il est essentiel de favoriser des outils novateurs pour que l’agriculture demeure économiquement et écologiquement » Plus d'informations


Transport par agent pollinisateur 2020 : collaboration innovante pour intensifier de manière écologique la biolutte de la production de fraises

Bénéficiaires : Ms. Dorothy Susan Chan, Prof. Peter Kevan, Dr. Katarina Jordan, Mr. Jim Chaput, Mr. Wayne Adams, Mr. Kevin Schooley, Dr. Sarah Hargreaves, Ms. Anne Hayes and Mr. Mike Dimmock
Description : Dans les cultures à floraison comme la fraise, les producteurs sont dans la position peu enviable de devoir contrôler les parasites avec des pesticides chimiques pouvant nuire aux abeilles dont ils dépendent pour la pollinisation. Afin de protéger les abeilles, de répondre à la demande des consommateurs en matière de produits alimentaires sans pesticides et de réduire la résistance aux parasites, les producteurs de fraises recherchent de plus en plus des solutions de rechange aux pesticides, comme les agents de biolutte. » Plus d'informations


Utilisation innovante des plantes sauvages pour l’immunodiversité des cultures

Bénéficiaires : Prof. David Guttman, Prof. Darrell Desveaux, Dr. Gopal Subramaniam and Mr. Travis Banks.
Description : Les agents pathogènes mettent constamment au défi notre système agricole. Les agriculteurs savent que les agents pathogènes des cultures détruiront une part importante de leurs produits avant même qu’ils ne parviennent aux consommateurs. Ces pertes entraînent une augmentation des coûts pour les producteurs et les consommateurs, exacerbant les pressions socio-économiques, et conduisent à des défis importants en matière de sécurité des aliments. Qui plus est, ces pressions devraient augmenter de façon importante en raison » Plus d'informations


Intensification de la croissance de la zizanie (Zizania palustris) dans les lieux modifiés par la colonisation, selon des méthodes qui sont en accord avec les connaissances et les valeurs des Anishinaabe

Bénéficiaires : Dr. Andrea Bradford, Dr. Brittany Luby, Dr. Ralph Martin, Dr. Barry Warner, Chief Lorraine Cobiness, Mr. Barry Henry, Mr. Allan Luby, Ms. Samantha Mehltretter, Ms. Margaret Lehman and Mr. Joe Barnes.
Description : La zizanie, aussi connue sous le nom de riz sauvage, pousse dans l’eau et est récoltée par des cueilleurs autochtones. Durant des générations, la plante était un ingrédient de base de l’alimentation autochtone et une importante source d’aliments et d’habitats pour les animaux. Le peuple Anishinaabe et d’autres associent le déclin drastique de la zizanie poussant dans les baies le long de la Upper Winnipeg River aux changements dans l’utilisation des terres, à la modification des niveaux d’eau en raison de la construction et de l’exploitation » Plus d'informations


Agriculture durable amplifiée de nouvelle génération (NASA). C’est une question d’espace.

Bénéficiaires : Dr. Rupp Carriveau, Dr. David S-K Ting, Dr. Jill Urbanic, Dr. Xiuming Hao, Mr. James Dyck, Ms. Niki Bennett, Mr. Lucas Semple, Mr. Stephen Fields, Dr. Tom Grochmal, Dr. Matt Davison and Dr. Lindsay Miller
Description : D’ici 2050, certaines prévisions indiquent que la demande alimentaire mondiale augmentera de 60 %. Pour atténuer les risques importants de malnutrition, de faim et de conflit à l’échelle mondiale, la production alimentaire doit devenir plus efficace et plus durable. L’agriculture en environnement contrôlé (AEC) permet d’obtenir des rendements plus élevés avec une empreinte spatiale et environnementale réduite. Ce contrôle améliore la gestion des éléments clés comme l’eau, les nutriments et les valeurs nutritionnelles. Ces avantages » Plus d'informations


Approche profitable à tous pour la bioremédiation des flux de déchets alimentaires : la conversion en denrées alimentaires de haute valeur grâce à la culture d’algues

Bénéficiaires : Prof. Hugh MacIntyre, Dr. Suzanne Budge, Dr. Patrick McGinn and Dr. Jenna Ritter
Description : Le phytoplancton constitue une excellente source d’éléments nutritifs, et en particulier d’acides gras oméga-3, comme l’acide eicosapentanoïque (AEP), de protéines et de caroténoïdes antioxydants. On l’utilise partout dans le monde pour la fabrication d’aliments réservés à l’aquaculture et de suppléments alimentaires destinés à la consommation humaine, mais son usage est limité par les besoins énergétiques de sa culture. Pour de nombreux types de phytoplanctons, ces coûts peuvent être considérablement réduits » Plus d'informations


Gestion durable de l’eau et réduction des déchets alimentaires dans la chaîne des fruits et légumes frais au moyen de traitements à base d’un processus oxydatif avancé

Bénéficiaires : Dr. Keith Warriner, Dr Ryan Prosser, Dr Tatiana Koutchma, Mark VanderVeen and Paul Moyer
Description: Ce projet permettra de développer deux technologies basées sur le processus d’oxydation avancée (POA) pour réduire les quantités de microbes et de pesticides sur les produits frais. Le POA est basé sur la génération de radicaux libres très réactifs ayant la capacité d’inactiver les microbes, de dégrader les pesticides et d’éliminer les constituants dans l’eau qui contribuent à la pollution. Un POA traditionnel utilise le peroxyde d’hydrogène comme source de ces radicaux qui, bien qu’efficace, est coûteux, difficile à contrôler et présente » Plus d'informations

 

2019 | 2018 | 2017 | 2016